Copyright© MJ Senani Said.Tous droits réservés.


     La Maison des Jeunes est avant tout un lieu ouvert à tous les jeunes sans discrimination de sexe ou d'âge. Elle reste ouverte prioritairement pour les jeunes âgés entre 12 et 26 ans. Néanmoins, dans le cadre d'actions ou de projets spécifiques, nous touchons volontairement les autres tranches d'âges.


     Il est primordial que la Maison des Jeunes veille avant tout à s'intégrer dans son milieu d'implantation et qu'elle mette en place en concordance avec ce milieu une politique d'accueil et d'animation. C'est notre mission principale a savoir mobiliser les jeunes au rôle d'Acteur Conscient, Responsable, Actif, Critique et Solidaire dans notre société. Il faut que le jeune puisse se créer un lieu de vie qu'il peut s'approprier, redéfinir et utiliser moyennant une négociation avec les partenaires internes et externes.

   Elle doit pouvoir permettre l'épanouissement individuel et collectif de son public. Elle doit aider le jeune à s'exprimer, à échanger, à dialoguer, à se créer sa propre vision de la société. Elle doit être le lien entre le monde de l'enfance et le monde des adultes. Elle doit donner au jeune l'aide dont il a besoin pour se construire.

      La Maison des jeunes doit tenter d'offrir aux jeunes un lieu de vie où tous les aspects de leur vie peuvent être abordés, globalisés et utilisés. C’est le rôle "social" de la Maison: une base indispensable à une réelle politique de Jeunesse.


Missions Sociales:

Tenter de donner des réponses à des difficultés que le jeune rencontre

Aider à construire sa propre personnalité.

Aider à se sentir bien dans son environnement.

Apprendre à vivre en communauté.

Réaliser avec les jeunes ses envies.

Sensibiliser et responsabiliser le jeune aux problèmes quotidiens de la vie.

Le travail de la Maison de Jeunes se situe également au niveau Culturel. Nous pouvons dire qu'à travers l'animation, nous cherchons à mettre en valeur les jeunes en leur donnant la possibilité de trouver leur identité en valorisant leur savoir-faire. Si les jeunes se sentent valorisés, leur intégration est plus facile du point de vue social et économique. La mise en valeur de l'identité de chacun et des capacités de chacun passe par l'expression, la création et la confrontation des cultures.